Pendant une interview récenteLe cofondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré que l’entreprise pourrait devenir une « métavers ».

Le terme metaverse désigne un espace virtuel collectif partagé dans lequel la réalité physique et la réalité virtuelle convergent et coexistent, dans une sorte de réalité augmentée sur l’internet.

Le mot est composé du préfixe « meta »signifiant au-delà, et la racine « vers », tirée de l’univers.

L’idée décrite par Zuckerberg est en fait assez complexe, et imagine une sorte d’univers virtuel en ligne, composé par exemple de nombreux espaces virtuels persistants en 3D, et qui ne concerne pas une seule plateforme ou une seule entreprise (Facebook), voulant plutôt franchir la frontière entre différentes plateformes et différents outils.

Le célèbre cofondateur de Facebook a déclaré que même son idée de métavers est… « une vision qui s’étend à de nombreuses entreprises, à l’ensemble du secteur ».

À vrai dire, il y a plusieurs années, Facebook avait déjà en tête d’incorporer le web interne quelque part pour en faire sa principale porte d’entrée, mais ce projet a échoué en raison de la concurrence féroce, principalement de Google. Aujourd’hui, l’idée est mise en avant d’une manière différente, qui n’est apparemment pas concurrentielle mais coopérative.

Pour Zuckerberg, ce métavers serait « le successeur de l’internet mobile », et ne serait pas construit par une seule entreprise, mais grâce à la collaboration entre différentes entreprises, créateurs et développeurs.

Il décrit le métavers comme une sorte d’internet tellement immergé dans la réalité physique qu’il permet aux utilisateurs d’avoir l’impression d’en faire partie, comme s’ils y étaient physiquement. D’un autre côté, Facebook travaille depuis un certain temps déjà sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée. La vision de M. Zuckerberg est donc tout à fait plausible.

Pour travailler sur ce métavers, l’entreprise va créer une équipe qui fera partie de son groupe de réalité virtuelle, Reality Labs, grâce notamment à Portal et Oculus.

a dit Zuckerberg :

« Et mon espoir, si nous le faisons bien, je pense qu’au cours des cinq prochaines années, dans ce prochain chapitre de notre entreprise, je pense que nous allons vraiment passer de l’idée que les gens nous voient principalement comme une entreprise de réseaux sociaux à une entreprise de métavers. ».

Cependant, une chose curieuse, que le cofondateur de Facebook n’a pas mentionnée, est que les méta-monnaies existent déjà aujourd’hui, bien qu’elles soient généralement encore limitées à une seule plateforme, et qu’elles utilisent généralement des crypto-monnaies pour réguler les échanges. Étant donné que Facebook est probablement sur le point de mettre sur le marché la monnaie stable qu’il a développée avec d’autres entreprises (Diem) dans un avenir proche, il est plus que plausible qu’il s’agisse de la monnaie native de ce métavers, ou du moins de l’une des monnaies utilisées au sein de celui-ci.

Article précédentMicroStrategy prévoit d’acheter plus de Bitcoin (BTC)
Article suivantMeme.com va lancer le « CoinMarketCap des mèmes » après un financement de 6 millions de dollars.
Expert dans le domaine de Bitcoin et des cryptomonnaies. Chef de la délégation Suisse d'experts au comité BFB et de standardisation des technologies blockchain. Tout juste rejoint les équipes de rédaction !